N.D.E. (Near Dante Experience)


Notre projet propose un parcours immersif dans l’enfer de Dante. Pour appréhender cet espace virtuel, le public est invité à incorporer un « avatar » l’avatar de Dante. Le principal opérateur de ce transport extatique dans l’au-delà. L’occasion de traiter la transcendance, la corporéité. Et de se poser la question du corps post-humain, en référence ou en critique du transhumanisme.

 

Grâce à cet avatar le public pénètre un univers sombre. Son parcours est une quête de lumière. Il faut passer par le chemin obscur pour atteindre la lumière. La lumière tente tout au long du voyage de percer les ténèbres. Il ne faudra pas avoir peur d’avancer. De retrouver son chemin. Un décor qui n’oscille qu’entre deux états, une lumière faite de halos, ou de rayons et un environnement ténébreux à la limite du noir. Comme le vide, il est attirant. Il nous aspire.

Là où la vision se perd, la composition musicale nous enveloppe, et dans l’obscurité, l’imaginaire (dé)construit l’expérience qui lui est offerte. La composition électroacoustique forme une géographie sonore qui déjoue ce qu’on voit, perturbe le chemin, nous déroute ou au contraire nous accompagne vers la lumière.

Le projet « NDE (Near Dante Experience) » fait directement référence au phénomène de « Near Death Experience » (Expérience de mort imminente).  Elle désigne un ensemble de « visions » et de « sensations » consécutives à une mort clinique ou à un coma avancé. Ces expériences correspondent à une caractérisation récurrente et spécifique contenant notamment : la décorporation, la vision complète de sa propre existence, la vision d’un tunnel, la rencontre avec des entités spirituelles, la vision d’une lumière, un sentiment d'amour infini, de paix et de tranquillité, l'impression d'une expérience ineffable et d’union avec des principes divins ou supranormaux. 

Le projet scénographié est présenté dans un espace d’exposition où le public est attiré par un long couloir inondé de lumière.

C’est le début du parcours. De son voyage allégorique et de l’expérience d’un espace autre. Au fond de ce couloir, Il trouve un casque de réalité virtuelle. Au même moment il pénètre l’espace immersif. Le corps est encore dans l’espace physique, présent dans ce long couloir, mais ses sens sont happés par l’univers qu’il découvre. Il est désynchronisé de sa réalité. Et le périple peut commencer.

 

 

 

Le projet peut être présenté dans des musées, halls de théâtre ou tout autre lieu, une étude scénographie adaptée doit être réalisée au préalable au cas par cas. Possibilité de le présenter sous forme d'installation scénographiée augmentée par une performance visuelle et sonore


 

 


TÉLECHARGER LE DOSSIER

Un projet de :

Gérard Hourbette (compositeur), Laura Mannelli (concept réalité virtuelle et architecte), Frederick Thompson (design monde immersif 3D temps réel), Oudom Southammavong & Jeffrey Gerbe (architecture sonore, développement interactif et Binaural) , Marc Freymuth (programmation script)

Production :

Art Zoyd Studios - Centre de Création Musicale Valenciennes & Laura Mannelli

Avec le soutien de :

La Drac Hauts de France, de la Région Hauts de France, de Valenciennes Métropole, de la Ville de Valenciennes, de la Sacem et de Pictanovo et du fonds stART-up de l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte au Luxembourg.