Art Zoyd, les origines du groupe

Fondé en 1969, Art Zoyd, est au départ un groupe de rock progressif, influencé par des musiques comme celles de Beefheart, Zappa etc. Ce premier groupe fondé par le poly-instrumentiste Rocco Fernandez enregistre chez Chant du Monde-Opaline Records un premier (et unique) 45t : Sangria. A l’arrivée de Gérard Hourbette et Thierry Zaboïtzeff en 1971,  Art Zoyd prend une nouvelle direction. Dès 1975, après le départ du fondateur, ils vont reprendre en main la destinée du groupe et en changer radicalement l’orientation, traçant de nouvelles voies. Désormais, plus de batterie ni de guitare mais un ensemble de quatre musiciens : 2 violons, basse, trompette, lequel sera à la base du groupe pendant plusieurs années.

Art Zoyd tourne avec le groupe Magma (1976), puis rejoint le collectif international fondé par le batteur Chris Cutler : Rock in Opposition avec notamment Fred Frith, Art Bears, Univers Zero, Stormy Six, Etron Fou Leloublan, Zamlas Mammas Manna…
De 1980 à 1984, Art Zoyd tourne dans l’Europe entière et devient une figure de proue en matière de « musique nouvelle » (ou « Art Rock » ou « Avant-Rock»…)

l’alliance de la musique et de l’art visuel

En 1983, le chorégraphe Roland Petit les remarque lors d’un concert télévisé et leur passe commande d’un ballet intégral : Le Mariage du Ciel et de l’Enfer, créé au Festival de la Scala à Milan. Avec Art Zoyd sur scène, le ballet sera repris pour trente représentations en France, dont douze au Théâtre des Champs Élysées à Paris.

C’est une révélation que cette musique aussi radicale dans ses développements et ses choix, puisse séduire des foules hétéroclites, peu habituées aux harmonies dissonantes et aux chocs rythmiques d’un nouveau genre, mêlant instruments amplifiés, instruments électriques, bandes, voix…

L’envie est là dorénavant, d’allier musique et art visuel. Alliance de la musique avec l’art vivant comme la danse ou le théâtre, ou avec l’image comme le cinéma muet ou la vidéo. Art Zoyd crée alors des musiques de films, comme Nosferatu (1988) et Faust (Rome – 1993) de F.W. Murnau, Häxan de Benjamin Christensen (Queen Elisabeth Hall – Londres 1995). La réussite est étonnante.  Nosferatu est toujours représenté, plus de quinze ans après sa création, Häxan et Faust également jusqu’en 2001 et 2003.

L’ensemble effectue de nombreuses tournées en Europe, mais aussi aux Etats-Unis (Festival du Lincoln Center à New York), à Hong Kong, Australie (Adelaide Festival), Japon (1997 et 2002), Mexique (1996, 1999 et 2003).
Art Zoyd reste par ailleurs sollicité pour différents événements – l’inauguration du Globe Arena de Stockholm – et réalise aussi des musiques de scène.

à la croisée d’énergies artistiques nouvelles

En 1997, après le départ de Thierry Zaboïtzeff, Art Zoyd entame une nouvelle étape importante dans l’orientation du groupe.
Art Zoyd ouvre ses studios à des créateurs et des compositeurs extérieurs et s’associe pour trois ans à l’Orchestre National de Lille amorçant le projet Dangereuses Visions, alliant orchestre symphonique, technologies musicales et images.
 Luc Ferrari, Gérard Pape, Thierry de Mey, Heiner Goebbels, Pierre Vasseur, Helmut Oehring, Christophe Maudot, Eric Sleichim, Granular Synthesis, Gérard Hourbette, pour la musique et Granular Synthesis, dumb type, Michael Saup, Lydie Jean-Dit-Pannel, Hagen Klennert, Geert Mul, Safy pour les images, participent à ces « aventures » d’un nouveau genre. Plus de 20000 spectateurs assistent à ces concerts (Lille, Créteil, Maubeuge, St Pölten, Mexico).
À partir de 2000, Art Zoyd prolonge l’entreprise et s’associe pour un nouveau projet à long terme intitulé : Expériences de Vol, à l’Ensemble belge Musiques Nouvelles, afin de fonder un Centre Transfrontalier de Production et Création Musicales, accueillant des compositeurs ou artistes en résidence. 
Les pièces (27 créations à ce jour) sont créées sur scène, puis enregistrées en studio par des musiciens d’Art Zoyd et de Musiques Nouvelles (2 triples Cds). Ce centre élargit les activités du studio à la production incluant l’aide à des projets multiples (aide à la création, concours de composition, formation, stages, projets avec des amateurs…)

En 2001, Art Zoyd crée et enregistre Metropolis sur le film de Fritz Lang, pour la nouvelle version intégralement restaurée. Metropolis est une sorte de « méta-musique » issue de la superposition des musiques de plusieurs compositeurs : celles de Gérard Hourbette, de Patricia Dallio et de Kasper T. Toeplitz qui rejoint alors le groupe en tant que compositeur associé.

Cette même année, Gérard Hourbette compose également une musique pour la chorégraphie de Karole Armitage, « Le Chat de Schrödinger » pour le ballet National de Nancy. Art Zoyd s’oriente désormais de plus en plus vers la recherche, notamment sur les lutheries et interfaces (capteurs, theremin, temps réel…), associant le compositeur Kasper T. Toeplitz à ces recherches ainsi que différents assistants et développeurs liés ou non à d’autres studios et instituts.
 Art Zoyd crée pour Lille 2004 Capitale Européenne de la Culture, Armageddon, la première opérette pour robots avec le roboticien Louis-Philippe Demers et Musiques Nouvelles. En 2006, c’est un projet avec une création vidéo de Dominik Barbier qui voit le jour,  Le Champ des Larmes. Cette oeuvre, oratorio électronique, mêle les musiques de Kasper T. Toeplitz et Gérard Hourbette.

En 2007, Art Zoyd crée  Eyecatcher – L’homme à la caméra », une « fantaisie dramatique » sur les « anciennes modernités » mêlant les images de synthèses de Cécile Babiole et le cinéma muet de Vertov, les instruments d’aujourd’hui et ceux d’hier: Theremin, Ondes Martenot, violon Stroh (Musique de Gérard Hourbette, André Serre-Milan, Laurent Dailleau, Jérôme Soudan)
En 2008 Art Zoyd crée  La chute de la Maison Usher sur le film de Jean Epstein au musée du Louvre à Paris ( Musique de Gérard Hourbette, Kasper T Toeplitz, Patricia Dallio, Didier Casamitjana)
Puis Kaïro opéra parlé d’après Kiyoshi Kurosawa en 2009 dont sera extrait Les Particules noires en 2010 ( Musique de Gérard Hourbette).
2011 verra à la fois la création du spectacle jeune public À demi endormi déjà conte musical dessiné sur un texte de Célia Houdart et des dessins de François Olislaeger  (Musique de Gérard Hourbette et Sébastien Roux) et Les Rives du futur, concert pyrotechnique avec le Groupe F ( musique de Gérard Hourbette et Jérôme Soudan).
En 2013,  Trois Rêves non valides , spectacle multimédia sur trois scénographies numériques de Serge Meyer, Christian Châtel et Pierrick Sorin à partir de l’univers de Philip K. Dick
En 2014, Vampyr, ciné concert d'après le film de Dreyer, Musique Gérard Hourbette
En 2016, Art Zoyd fête ses 44 1/2 , un projet de Gérard Hourbette et Thierry Zaboitzeff, au Festival RIO et au Phénix, et crée le ciné concert Hôtel électrique/ Voyage dans la lune, avant de reprendre ses activités prospectives et ses créations : NDE , premier projet de la collection Immersion Dante, musique Gérard Hourbette, espaces virtuels Laura Mannelli, avant d'entamer la production d'un spectacle immersif sur le même thème, Inferno autour de la Divine Comédie de Dante.

Chronologie

1969 création d’Art Zoyd  à Valenciennes par le poly-instrumentiste Rocco Fernandez
1971 arrivée de Gérard Hourbette et Thierry Zaboïtzeff
1976 date du 1er album, Art Zoyd tourne avec le groupe Magma
1978 rejoint le collectif international Rock in Opposition, fondé par le batteur Chris Cutler
1984 Le Mariage du Ciel et de l’Enfer, au Festival de la Scala à Milan
1988  Nosferatu sur le film de  F.W. Murnau
1993  Faust sur le film de F.W. Murnau
1995 Häxan sur le film de Benjamin Christensen
1997 départ de Thierry Zaboïtzeff
Début de l’association pour 3 ans avec l’Orchestre National de Lille amorçant
le projet Dangereuses Visions
2000 association avec l’ensemble belge Musiques Nouvelles pour le projet
Expériences de Vol

fondation du Centre Transfrontalier de Production et Création Musicales
2001 Metropolis sur le film de Fritz Lang
composition du  Chat de Schrödinger pour la chorégraphie de Karole Armitage  ( ballet National de Nancy)
2004 Armageddon, pour Lille 2004 Capitale Européenne de la Culture
2005 installation d’Art Zoyd à Valenciennes - Les Magasins Réunis avec l’ensemble Ars Nova
2006   Le Champ des Larmes, mêlant les musiques de Kasper T. Toeplitz, Gérard Hourbette et la vidéo de Dominik Barbier
2007 Eyecatcher L’homme à la caméra
 Fleuves de Lumières avec le Groupe F pour Valenciennes 2007
2008 La Chute de la Maison Usher, sur le film de Jean Epstein au musée du Louvre à Paris
2009 Kaïro, à partir du roman de Kiyoshi Kurosawa
2010 Les Particules Noires à partir du roman de Kiyoshi Kurosawa avec Akiko Kitamura et sur une vidéo d’Anne Niemetz
2011 À demi endormi déjà, conte musical et Les Rives du Futur, concert pyrotechnique avec Groupe F dans le cadre de Bethune 2011.
2012/ 2013 : « Trois Rêves non valides« , spectacle multimédia 
2014 : Vampyr, ciné concert
2015/ 2016 : Art Zoyd fête ses 44 ans et demi !
2016 : Hôtel Electrique / Voyage dans la Lune, ciné concert 
2017 :  NDE avec Laura Mannelli, création Triennale Luxembourg
2018/ 2019 : Projet Inferno (production en cours)