Expériences de vol

« Art Zoyd Studios » a pour mission de favoriser la conception et la réalisation d’œuvres nouvelles, d’en assurer la diffusion, et de contribuer au développement de la recherche musicale, notamment par la mise au point de nouveaux outils et processus de création, impliquant les technologies de pointe, au-delà, d’inciter la musique à s’intégrer dans l’essor des arts numériques. Art Zoyd Studios s’efforce de sensibiliser le public aux formes musicales contemporaines et mène des actions, notamment territoriales, à des fins pédagogiques, éducatives ou de démocratisation culturelle.


Nous avons imaginé la série discographique « Expériences de vol » depuis plusieurs années déjà afin d'assurer la pérennité des œuvre commandées par nos studios et en même temps imaginer une sorte de fil rouge qui serait un lien entre chaque pièce, un couloir ? (aérien bien sûr…). Le titre «Expériences de vol » est aussi un emprunt à une série de trois pièces que j'avais composées dans les années 90.


Aujourd’hui, nous sentons que les besoins, les outils, les matériels, les savoir-faire et pratiques ont changé, d’abord insensiblement (début des années 2000) puis, récemment, de façon radicale, même si toutes les générations de musiciens n’ont pas la même compréhension de ce changement : en effet, de nombreux compositeurs sont encore dans le schéma « commande, écriture, interprètes musicaux », alors que de nouvelles générations sont à la recherche de langages croisés ou partagés, de travail de plateau, et d’autres espaces d’investigation. Les perspectives et raisons d’être des studios doivent à notre avis sans cesse être réinterrogées, sans s’asseoir sur des acquis ou des certitudes tenant lieu de postulats. Les compositeurs sont de plus en plus artistes au sens large (celui d’une certaine « Renaissance » ?), s’intéressant à la fois, bien sûr à la musique, à sa matière, ses formes, ses technologies, mais aussi à ses mariages, hybridations ou associations avec les arts vivants ou plastiques incluant l’image et les arts vidéo, la VR (réalité virtuelle), les nouveaux médias ou supports (internet, son 3D, casques VR …)
Envie, nécessité ou simplement visions conjuguées : nous constatons de plus en plus qu’un compositeur, artiste d’une génération issue ou architecte de continuels brassages et métissages entre les pratiques, apparaît comme demandeur de savoirs et collaborations, renouvelés ou prototypes. Ce n’est pas que la musique ait cédé du terrain face à d’autres arts « envahissants » ou « envahisseurs », mais bien plutôt que sa place et son rang, sur une scène de concert, dans un théâtre, dans un auditorium, semblent désormais à certains égards étroits ; étroite également d’ailleurs sa faculté de régénération, face à une organisation souvent rigide des instituts musicaux, orchestres, ensembles, fonctionnant sur des schémas hérités.
On pourrait d’ailleurs ajouter ce constat : à savoir que de plus en plus d’artistes, plasticiens, vidéastes, chorégraphes interrogent le « son » ou le langage sonore pour se l’approprier, en composer (ou faire) un des aspects de leurs œuvres, de façon indissociée, sans pour autant « comprendre » (avoir en « perspective ») cet
aspect « musique », qui pour nous reste fondamental de l’art d’entendre, d’organiser le temps, et d’écouter – en « regard » justement de l’histoire de cet art.
Cette question de la place de la musique vaut aussi pour les applications du « jeu » ou de la « réalité virtuelle » qui, à leur début, négligent l’aspect sonore et la musique.
Le compositeur doit trouver sa place dans ces nouveaux espaces, à condition de remises en question techniques et artistiques, donc de redéfinition de nouvelles écritures ou paradigmes, et, au-delà, de questionnements sur de futurs « nouveaux » publics.

Notre choix sera donc d’essayer de répondre au plus près à ces interrogations, besoins, hybridations, d’être au plus près un centre ressource pour l’expérimentation des associations, un lieu où l’on peut bénéficier de matériel, de développeurs, de commandes et de résidences.

Gérard Hourbette, compositeur et directeur d'Art Zoyd Studios. Mars 2018

"Art Zoyd Studios" has set itself the task of encouraging the designing and production of new works, distributing them and favouring the development of musical research, notably through devising new creative tools and processes involving state-of-the-art technologies, and beyond that, supporting efforts in making music fully part of the blossoming of digital arts. Art Zoyd Studios strives to make audiences more aware of contemporary musical forms, and carries out actions, notably with local communities, with educational purposes or favouring cultural democratisation.


For several years already we have devised a series of releases entitled "Expériences de vol" ("flight experiences") to ensure the continued availability of works commissioned by our studios, and at the same time devise a kind of unifying thread linking all the pieces together.
The title "Expériences de vol" is borrowed from a series of three pieces I had composed in the 1990s.


These days, we feel that the needs, tools, equipment, skills and habits have changed, at first imperceptibly (early 2000s) then, more recently, in a radical way, although different generations of musicians have perceived this change differently: indeed, many composers still adhere to the "commission, composition, performers" pattern, whereas newer generations are searching for mixed or shared languages, for stage work and new creative spaces.
We believe that the prospects and raison d’être of studios must be constantly questioned, without resting on past experiences or certainties which turn into postulates. Composers are increasingly artists in the broader sense (as in the Renaissance days), with an interest in, not only, obviously, music, its substance, forms and technologies, but also in all possible marriages, hybridisations or associations with other performing and graphic arts, including image and video art, VR (virtual reality) and new media (Internet, 3D sound, VR headsets…)
Whether a craving, a need or simply the product of combined visions, composers, as artists from generations who have either been the product or the architects of a process of constant amalgamation and cross-breeding between practices, are increasingly seeking different, renewed or prototype, knowledge and collaborations. Not because music has given ground to other, "intrusive" or "invasive" art forms, but rather that its place and ranking, whether on concert stages, in theatres or auditoriums, seem to have narrowed in some respects; equally narrow are its powers of self-regeneration in the face of the often too rigid operation of musical institutions, orchestras or ensembles, which are run according to inherited traditions.
There is another observation to be made - that more and more artists, plastic artists, video artists and choreographers are questioning sound itself or the sonic "language" in order to take it over and make it fully part of their work, in a non-disassociated manner, without necessarily understanding (or having a point of view on) the aspect of "music" which, for us, remains a fundamental part of the art of hearing, of organising time and of listening – precisely with regard to the history of this art.
This issue of the place of music also applies to applications in the field of games or "virtual reality" which, in their inception, have often tended to neglect sound and music.
The composer must find his place in these new spaces, which involves questioning technical and artistic aspects of one’s art, and redefining one’s writing and paradigms and, beyond that, addressing the issue of future "new" audiences.

Gérard Hourbette, composer & director of Art Zoyd Studios. March 2018

Boutique / Shop

Expériences de vol 1, 2, 3


Expériences de vol 4, 5, 6


Expériences de vol 7


Expériences de vol 8


 Expériences de vol 9


Expériences de vol 10, 11, 12, 13