clonazepam 2mg order online uk want to buy adipex 37.5mg in uk order valium 10mg in houston where to buy adipex 37.5mg online legally purchase meridia 10mg in bangkok

Art Zoyd Studios et le CRR d'Amiens


Au milieu des années 1980, jeune professeur à Amiens, je constatai l'absence d'œuvres contemporaines à difficultés limitées pour saxophone ... et donc l'impossibilité de se familiariser avec ce répertoire (styles, techniques, ...) avant d'aborder les très difficiles œuvres de concert. J'entrepris alors un projet de collaboration avec la compositrice Marie-Hélène Fournier, afin de concevoir de véritables œuvres (non pas de simples exercices) où le langage propre du compositeur  soit reconnaissable, mais où la partie instrumentale de saxophone serait calibrée pour les divers niveaux de progression des élèves.

Un corpus d'une trentaine de pièces, la plupart éditées depuis, est ainsi né et cette collaboration s'est élargie à d'autres compositeurs/trices. Une des options de formations retenues était alors la musique mixte avec bande magnétique (on dira aujourd'hui sons fixés), car elle permettait de transférer à la partie électroacoustique les souhaits compositionnels qui ne pouvaient  être réalisés par l'élève.

Depuis, de nombreuses œuvres de toutes esthétiques ont vu le jour, et il est plus aisé désormais de jouer des compositeurs actuels avant d'avoir atteint le stade du soliste émérite. Le travail de Claude Georgel en collaboration avec le Festival Music'Action de Vandœuvre les Nancy,  publié dans la collection Vent de Sax est un modèle de cohérence qui a fourni un solide corpus de pièces (4 par compositeur, couvrant tous les cycles des Conservatoires) qui sont désormais devenues des classiques des examens...

Cependant cette collaboration a cessé. Il est pourtant nécessaire que ce travail perdure, pour que les esthétiques de nouveaux compositeurs soient également proposées à la découverte. C'est pourquoi la proposition d'Art Zoyd Studios d'une commande pédagogique pour ma classe du CRR d'Amiens m'a particulièrement intéressé : elle me permet de renouer avec un travail de collaboration que j'affectionne beaucoup, et de reprendre le flambeau de l'exploration de nouveaux répertoires (celui du saxophone reste en grande partie à construire ...)

J'espère ainsi que tous les jeunes saxophonistes sauront développer un goût pour les musiques des compositeurs encore vivants, qu'ils pourront ainsi découvrir tout au long de leur cursus.

Serge Bertocchi, interprète et enseignant au Conservatoire d’Amiens