Voyage dans la Lune – Ciné concert

DID_7948

Dossier voyage dans la lune, c’est ici !!!!!

VoyageDansLaLune1016

 

 

Teaser voyage dans la lune4 from Art Zoyd on Vimeo.

Teaser Voyage dans la Lune  from Art Zoyd on Vimeo.

Création
Mardi 03 mai 2016 à 19h,
au Phénix, scène nationale de Valenciennes (59)

Reprise le 15 novembre 2016 en version tout public à l’Onde Velizy Villacoublay

Une production de Art Zoyd
Musique : Gérard Hourbette, Xuan Mai Dang, André Serre-Milan
Avec :
Romuald Cabardos : percussions sampler

Daniel Koskowitz : percussions samplers

Nadia Ratsimandresy : Ondes Martenot
Barbara Dang: Harpe laser, Clavier, samplers

Voyage dans la Lune est un projet de ciné-concert autour d’une sélection de films courts et colorisés des années 1895-1910.
Voyage dans le Lune est à la fois voyage dans le temps et voyage dans une société décalée, parfois surréaliste, mais le plus souvent emprunte d’une réalité burlesque ou grossière.

Ce spectacle musical destiné au tout public, permet de découvrir ou redécouvrir ces films du début du XXe siècle. Accessible aux enfants dès 10 ans, il est simultanément une ouverture à la musique contemporaine électroacoustique et au patrimoine cinématographique.

« Faire sa musique, faire son cinéma… on pourrait aussi dire faire son cirque avec du cinéma ? C’était mon idée de départ : « bruiter » ce cinéma de 1900, clownesque, je veux dire burlesque et saugrenu. Ce cinéma invraisemblable fait de bric et de broc, de clowns, de femmes à moustache, d’illusions, de théâtre d’objets qui s’envolent ou disparaissent : ce cinéma de Méliès et de ses contemporains, Chomon, Velle, Deslow, R.W. Paul…
L’idée m’est venue de mettre en musique, ou plutôt donc en
« bruit », ces films, miniatures ou « bobines »… j’en ai visionné près de cent, des années 1895 jusqu’aux années 1910 et après.
Mon envie au final est de passer du rire forcé à spontané, incongru et de rêver aussi à des voyages inspirés par Jules Verne  ou à des cabarets magiques dans des univers de carton-pâte…
J’ai aussi proposé à une jeune compositrice, Xuân Mai Dang, et à André Serre-Milan de participer à cette aventure, en leur demandant d’écrire la musique de certains de ces petits films qu’ils choisiraient pour leurn propre jardin secret. Quatre musiciens sur scène (claviers, électronique, pads et percussions), deux écrans intégrés dans ce décor, servant à la projection des films : tantôt le même film sur les deux écrans tantôt sur l’un ou l’autre, tantôt deux films se chevauchant… »

Gérard Hourbette

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail