Archives par mot-clé : gerard hourbette

À demi endormi déjà – Jeune public

a demi scene tete femmeConte musical dessiné, à partir de 7 ans

A découvrir :
Mardi 01 mars 2016 à 10h et 14h,
Mercredi 02 mars à 15h30,
Jeudi 03 mars à10h et 14h,
au Phénix, scène nationale de Valenciennes (59)

Dossier A demi endormi déjà

Fiche technique À demi endormi déjà

Texte, dramaturgie et collaboration artistique : Célia Houdart
Musique : Gérard Hourbette
Bande son : Sébastien Roux
Dessins : François Olislaeger

 

« La Montagne noire. »

« À propos des terrils, Célia Houdart évoque des tumulus… Or les tumulus sont des monticules artificiels recouvrant une sépulture. Les terrils seraient donc comme des montagnes noires qui seraient, elles aussi, comme de mystérieux promontoires, rappelant la mémoire de quelque activité minière disparue ou ensevelie… On cherchait une idée de spectacle à base d’images, invitant un public d’enfants à un conte moderne et usant des technologies, flirtant avec le fantasque et le fantastique, mêlant la présence de musiciens sur scène et des images, qui ne pouvaient être ni cinéma, ni vidéo abstraite, avec un texte dit par des comédiens pré-enregistrés, donc invisibles…
Quand Célia a proposé cette sorte de dérive poétique, un conte sur, et autour des terrils noirs, j’avoue avoir été surpris. Ici, dans notre nord, il évoquent tellement un passé industriel lourd de significations grises et maussades, et sont tellement ancrés dans l’image morne qu’on prête et véhicule à l’envi aux plats pays du nord… Puis j’ai lu son intrigue, et j’ai compris que ce terril recouvert d’arbres entrevu par une fenêtre pouvait être le plus beau point de départ de notre histoire, mêlant la mémoire des vies d’autrefois et les contes et ses archétypes de toujours… Les contes naissent souvent du quotidien dont surgit « l’anormal » : la fantaisie ou la satire… L’allégorie ou la fable… La musique, c’est tout cela, l’allégorie et la fable, la fantaisie ou la satire, ce qui n’est ni dit, ni montré, et même le silence entre les images et les échos des voix enfuies… Pour moi un spectacle pour un public notamment d’enfants, c’est accepter de composer avec cette faculté qu’a ce public particulier de s’émerveiller sans a priori ou référence, cette sorte d’aventure permanente qui est la marque de la liberté et de la découverte. »
Gérard Hourbette – janvier 2010

Avec : Yukari Bertocchi-Hamada (claviers, samplers), Nadia Ratsimandresy (ondes Martenot, clavier)

Et les voix de : Agnès Pontier (la narratrice, Cirius et Madame Arp), Laurent Poitrenaux (Matisse, Doubleday, Monsieur Arp et un choucas), DD Dorvillier (Marguerite), Jeanne Heuclin (Madame Fanfarlo), Guillaume Rannou (le joggeur et Monsieur Clape), Isabelle Pichaud (Lautrec), Tout le monde (les alchimistes)

Animation : David Epiney — Conception et réalisation d’électroniques et vidéo temps–réel : Carl Faia & Florent Meunier — Stylisme : Virginie Gervaise — Direction technique & régie générale : Sylvie Debare — Son : Florent Meunier — Backline : Florent Meunier Directrice de production : Monique Vialadieu Chargée de production et diffusion : Charlotte Auché  Production : Art Zoyd, en coproduction avec le théâtre de l’Agora, scène nationale d’Evry et de l’Essonne, l’Allan, scène nationale de Montbéliard‐[ars]numerica et Le Phénix, scène nationale de Valenciennes dans le cadre du projet VOX, Opéra Populaire des Hainauts, avec le soutien des fonds européens Interreg IV, de la Région Nord‐Pas de Calais, de la Drac Nord Pas‐de‐ Calais, du département du Nord, de l’Agglomération Valenciennes Métropole et de la Ville de Valenciennes. Ce texte a reçu l’Aide à la création du Centre National du Théâtre, de la SACD, dans le cadre du dispositif des musiques de scène. Avec la participation des studios de « la Muse en Circuit » et du « GRM ». Ce texte a reçu l’Aide à la création du Centre national du Théâtre. .

LOGOADEMI1

Videos : teaser et interviews .

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

27 novembre : Journée de la Création Musicale en Région Nord-Pas de Calais Picardie

 

photo 27.11

 

LE PHENIX scène nationale Valenciennes,

FUTURS COMPOSESRéseau national de la création musicale

ART ZOYDCentre de création musicale

organisent une rencontre professionnelle

Vendredi 27 novembre 2015 de 09h30 à 17h30

Au phénix scène nationale Valenciennes

Avant programme

 

> Le phénix scène nationale Valenciennes, Futurs Composés et Art Zoyd s’associent pour organiser une journée consacrée à la création musicale dans l’espace territorial du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie.

 

A la veille d’enjeux électoraux décisifs, artistes, compagnies, collectifs, acteurs et institutions culturelles régionales quelque soit leur discipline artistique, sont mobilisés pour défendre la place de la culture sur ce nouveau territoire commun. Le « Livre blanc » rédigé par le collectif régional Arts et Culture Nord-Pas-de-Calais et Picardie en témoigne avec force et affirme leur volonté partagée d’avancer ensemble dans la nouvelle grande région.

Futurs Composés, réseau national de la création musicale, s’associe à cette démarche et organise cette journée avec Art Zoyd et le phénix scène nationale Valenciennes. L’objectif est de rencontrer les acteurs culturels et musicaux en Nord-Pas-de-Calais-Picardie qu’ils soient responsables de lieux de diffusion, spécialisés ou non, artistes, collectifs, producteurs et organisateurs, politiques ou simplement citoyens, afin de favoriser partages expériences, points de vue, régionaux et nationaux, et d’imaginer des collaborations artistiques nouvelles pour l’avenir.

Déroulé de la journée :

09h30 : Accueil Café

10h00 : Ouverture de la journée par Romaric Daurier, directeur du phénix scène nationale Valenciennes

10h10 : Présentation du réseau Futurs Composés et des tables rondes de la rencontre par Benoit Thiebergien, président de Futurs Composés

Présentation d’Art Zoyd, Centre de création musicale par Gérard Hourbette, compositeur et directeur d’Art Zoyd

10h30 : Présentation du livre blanc par les membres du collectif Régional Arts et Culture Nord-Pas-de-Calais et Picardie

11h00 – 13h00 Table ronde 1Modération David Jisse, compositeur

Quelle identité artistique et musicale pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ?

 

Riche de son Histoire assumée, accueillante à l’innovation et à la création, encourageant la « révolution numérique », la Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est au centre d’un territoire transfrontalier dynamique au cœur de l’Europe. Comment cette notion de territoire se traduit dans le domaine artistique et musical ? Comment les stratégies des grands équipements comme les petites structures contribuent à un maillage culturel original du territoire ? Comment les modalités de résidences et d’implantation d’équipes artistiques, les dynamiques de collectifs et de réseaux, les collaborations transfrontalières, etc. dessinent une identité artistique et culturelle forte de la Région notamment dans le domaine musical ?

Les intervenants témoigneront de leurs expériences et échangeront sur leurs pratiques et réflexions

 

13h00 – 14h30 :  Possibilité de déjeuner sur place au restaurant du Phénix : « L’avant-Scène »

14h30 – 17h00 Table ronde 2 : Modération David Jisse, compositeur

Quelles nouvelles alliances musicales imaginer et transmettre ?

Dans le domaine musical, orchestres, ensembles et collectifs musicaux, structures de création et de production, conservatoires, auditorium, Smac et lieux de diffusions, ainsi que les nombreuses collaborations transfrontalières contribuent à la vitalité de la vie musicale régionale.

Quelles sont les nouvelles alliances et collaborations à imaginer, respectant les missions et identités de chacun, mais favorisant des synergies artistiques et une solidarité territoriale plus fortes dans un paysage institutionnel en pleine recomposition ?

Comment les arts sonores et musicaux peuvent venir « fertiliser » les arts de la scène, les arts technologiques et cultures numériques ?

Comment intégrer cette dynamique dans la transmission musicale ? Comment ces « écritures croisées » peuvent devenir des éléments moteurs d’une politique régionale ambitieuse et ouverte vers les musiques de création ?

 

17h30 : Conclusion

 Entrée libre // Inscription obligatoire

auprès du phénix scène nationale Valenciennes ou de Futurs Composés :
| | phénix scène nationale Valenciennes

Christelle DICK

Mail : dick@lephenix.fr

tel : 03 27 32 32 10
| | Futurs Composés | |

tel : 01 77 32 23 19

mail : contact@futurscomposes.com

 

Informations pratiques : ICI

Le phénix scène nationale Valenciennes

Boulevard Harpignies – 59301 Valenciennes

phénix scène nationale Valenciennes
tel : +33 3 27 32 32 32

http://www.lephenix.fr/

Futurs Composés, réseau national de la création musicale
tel : +33 1 77 32 23 19 • +33 6 37 57 19 59
mail : contact@futurscomposes.com

www.futurscomposes.com • www.presentcontinu.com

Art Zoyd – Centre Transfrontalier de Production et de Création Musicale

tél : +33 (0)3 27 38 01 89

mail : artzoyd@wanadoo.fr

http://www.artzoyd.net/

Avec le soutien de la DRAC – Nord-Pas-de-Calais

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

José Manuel López López en résidence du 19 au 21 avril 2014, à Art Zoyd

3

José Manuel López López est un compositeur espagnol de musique contemporaine, né le 15 janvier 1956 à Madrid.  Il a suivi des cours de piano, de composition et de direction d’orchestre au Conservatoire de Madrid. Il a également suivi les cours d’analyse et de composition d’Olivier Messiaen et de Pierre Boulez. De 2007 à 2010, José Manuel López López est directeur artistique de l’Auditorium national de musique de Madrid. L’état espagnol lui décerne le Prix national de musique en 2000. Parmi ses compositions, nous pouvons citer Diesseits pour trompette, ensemble instrumental et électronique (1993), Haïkus d’automne pour voix solistes et ensemble instrumental (1997), Ekphrasis (2001), et Saori créé par l’ensemble 2e2m en 2010. José Manuel López López réalise deux installations sonores avec le plasticien Francis Naranjo, Insolación (2009) et Infierno doméstico (2011).

José Manuel López López, Miquel Bernat, Robin Meier et Xavier Bordelais se sont rendus aux studios Art Zoyd pour l’enregistrement de « VIBRAZOYD ».

« Le projet consiste en la composition d’une œuvre mixte pour vibraphone et électronique en temps réel dans le cadre des résidences de compositeurs, et commandes d’auteur pour une composition électroacoustique proposée par Art Zoyd. Le sujet de recherche porte sur les sons différentiels générés par l’instrument acoustique de manière naturelle ou bien en combinaison avec l’électronique, afin de produire des battements perceptibles et contrôlables en tant que rythmes, par la superposition et modification de fréquences. L’un de processus d’écriture sera sans doute la transition entre ces battements différentiels de basses fréquentes et les rythmes de ces sons différentiels repris et développés par le vibraphone, afin de créer un continu entre timbre et rythme ainsi que entre rythme et forme. La durée de l’œuvre est de 12 minutes. » José Manuel López López, 1er mars 2011

Interprétation : Miquel Bernat

R.I.M : Robin Meier

Enregistrement et mixage : Xavier Bordelais

La pièce a été créée en janvier 2013 à L’institut Cervantes à Paris après deux périodes de résidences aux Studios Art Zoyd en 2012

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Kasper T Toeplitz / résidence Art Zoyd – Tentative de duo avec Gérard Hourbette

Bien sûr si tout était déjà planifié avant d’être entrepris, parfaitement cadré, et s’il n’y avait plus qu’à mettre en œuvre, qu’à appliquer une logique fixée pour que les projets artistiques prennent corps et vie, il serait bien plus simple d’en parler à l’avance, expliquer le pourquoi et le comment, ainsi que le résultat sonore. Mais en vrai tout cela est plus diffus, il n’y a pas de recettes, pas de systématisme, ni de plan quinquennal, tout n’est question que de rencontres, d’envies non justifiées, d’énergies du moment – et de regards sur le monde qui nous entoure, condition nécessaire pour pouvoir prétendre se placer dans la création.

Et cette collaboration avec Gérard Hourbette s’est décidée exactement comme cela : sans raison. Sans raison autre que de décider, à force de s’être répété durant des années qu’il faudrait bien refaire « quelque chose » ensemble un jour, que ce jour pourrait aussi bien être là, maintenant. Parce que oui, on avait déjà travaillé ensemble par le passé. Et du coup la seule certitude à ce recommencement  était que là on le ferait autrement – ne pas repasser par les chemins balisés. De toute façon à peu prés la seule chose qui est sûre, pour le moment, c’est ce dont on ne veut pas : ni film ni autres images qui nous donneraient déjà une partition temporelle, un découpage, pas de thème – prétexte qui déroule un fil de logique sinon de causalité. Bien entendu pas d’ébauche de narration, non plus ; mais également pas d’autres musiciens que nous deux, chacun avec son fatras de machines et instruments, sons trouvés ou synthétisés ou alors cordes graves tendues, capteurs, peu importe : chacun avec son monde mais sans la préoccupation de le partager ou donner à comprendre à des interprètes.

Kasper T Toeplitz

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2012

Il paraît que c’est notre dernière année avant un « grand changement » nous disent les Mayas ! Alors autant en profiter !!

 

L’année a commencé avec la préparation de la présentation de la première étape de travail du spectacle Trois rêves non valides de Art Zoyd. Cette présentation s’est déroulée le 3 Février lors du « Cabaret des curiosités » organisé par Le Phénix, scène Nationale de Valenciennes.

J’ai donc assisté Laurent Guidez, réalisateur du making-of de Rêve#1 et Rêve#2. Ce film présente les étapes de travail des scénographes Serge Meyer (Rêve #1) et Christian Châtel (Rêve#2).

Trois rêves non valides – teaser 1

 

 

Être présente lors des étapes de création fut une véritable opportunité pour moi. Ce sont des moments où les éléments (musique, scénographie, images) et la dramaturgie commencent à prendre place. Où l’idée se concrétise.

Je trouve que ce projet est un véritable défi car il associe des scénographes et vidéastes d’univers très différents, ce qui rend inéluctablement le projet très riche. Le point commun de ce projet est l’univers de Philip K. Dick ainsi que la musique de Gérard Hourbette, écrite pour ce projet. Chaque artiste s’est approprié l’univers de l’écrivain en proposant des dispositifs et images. Leurs propositions sont radicalement différentes et s’unissent au son de la musique de Gérard Hourbette. Musique que j’ai redécouverte lors de la présentation au théâtre Le Phénix. La musique et sa spatialisation embarquent le spectateur dans un univers étrange et familier, flottant, un univers d’illusions à l’image des romans de Philip K. Dick.

 

Au cours de ce début d’année j’ai également rencontré un compositeur, en résidence avec Gérard Hourbette au studio Art Zoyd, dont j’affectionne particulièrement le travail : Kasper T. Toepliz

Au cours d’une discussion Kasper m’a présenté son étape de création et ses méthodes de travail. Le principe de ses compositions est de créer de très long délais pour que le son se désintègre. Cela lui permet de sculpter le son. J’apprécie beaucoup le travail de Kasper car je trouve sa musique très physique du point de vue de l’auditeur. Elle nous emmène dans un état second, comme une sorte de « semi-sommeil » mais garde le spectateur en éveil grâce aux vibrations du son à l’intérieur du corps. Expériences à la limite de la méditation où le corps et l’esprit prennent le temps d’être là, présents.

 

Prochaine étape en Février, présenter à Gérard Hourbette les prises de son enregistrées à Beijing en Novembre 2011 et mettre en pratique les conseils précieux des artistes que j’ai rencontrés depuis le début du projet « Pas à pas ».

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

RÊVE #1 – PRÉSENTATION AU PHÉNIX

[vimeogallery]

[/vimeogallery]
Yukari Bertocchi - Hamada

 

Yukari Bertocchi - Hamada
Perle Palombe

 

Yukari Bertocchi - Hamada

 

RÊVE #1 : présentation publique à l’issue de trois résidences : au Manège.Mons en décembre 2011, au Théâtre de l’Agora, scène nationale Evry-Essone en janvier 2012 et au phénix également en janvier 2012.

Scénographie et images : Serge Meyer / Musique : Gérard Hourbette / avec Yukari Bertocchi-Hamada, clavier &  Perle Palombe, comédienne

Cinq minutes d’extrait de travail, projection d’un film de présentation et rencontre avec le public ont été proposés le 3 février 2012 au phénix de Valenciennes, dans le cadre du Cabinet des Curiosités organisé par le phénix.

Clarissse Bardiot (conseil à à la dramaturgie) et Romaric Daurier (directeur du phénix) ont introduit et présenté le projet au public, en présence de Christian Châtel, concepteur du Rêve #2.

Il s’agissait d’une première étape de travail du projet « Trois rêves non valides«  production d’Art Zoyd, qui sera créée le 27 mars 2013 au Grand R à la Roche-Sur-Yon avant une reprise au phénix – scène nationale de Valenciennes à l’automne 2013.

Tournée en préparation : Marthe Lemut : marthe.lemut@ornot.eu

Pour en savoir plus : teaser sur vimeo (cliquer sur le titre)   « TROIS RÊVES NON VALIDES »

une production de Art Zoyd en coproduction avec le phénix, scène nationale de Valenciennes et le grand R, scène nationale de la Roche sur Yon, avec le soutien des fonds européens Interreg IV dans le cadre du projet VOX, de la DRAC Nord-Pas de Calais, de la Région Nord-Pas de Calais, du Département du Nord, de l’Agglomération Valenciennes-Métropole et de la ville de Valenciennes avec l’aide du CNC / DICRéAM dans le cadre de l’aide à la maquette.

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail