Archives par mot-clé : festival d’avignon

Frank Frenzy en résidence aux studios d’Art Zoyd pour UBU ENCHAÎNÉ

 

Art Zoyd et le Phénix- Scène Nationale de Valenciennes collaborent sur de nombreux projets depuis 2007 maintenant grâce notamment à une aide particulière de la DRAC Nord-Pas de Calais qui permet  aux deux structures de  s’allier pour construire ensemble des projets avec la compétence propre de chacun?

Bien évidemment, il s’agit souvent de produire des projets d’Art Zoyd, le dernier en date étant un concert pour le jeune public sur un texte de Célia Houdart et des dessins de François Olislaeger, en collaboration avec Sébastien Roux, intitulé  A demi endormi déjà. Créé au Phénix en février 2011, ce conte musical tourne depuis dans le France entière.

Aujourd’hui c’est le compositeur Franck Frenzy qui est accueilli aux studios d’Art Zoyd à l’occasion de la création de la pièce UBU ENCHAÎNÉ d’Alfred Jarry, mise en scène par Dan Jemmet.

Pour en savoir plus sur le spectacle, les répétitions publiques :

Représentations : 4, 5, 6 et 7 octobre à 20H

Le site du Phénix

Et pour les fans de foot, Eric Cantona dans le rôle d’Ubu, cf l’article de la Voix du Nord.

A PROPOS DE FRANK FRENZY

Natif de Manchester, il s’installe à Londres où il fonde son groupe de rock THE PLAYTHINGS avec lequel il connaîtra un très grand succès en tant que guitariste et chanteur. Il devient DJ réputé à la fin des années 90.

Franck Frenzy et Dan Jemmet se rencontrent en 1998 et initient une longue collaboratioN : 1999 UBU ROI, 2001 PRESQUE HAMLET, 2003 DOGFACE…

PROJETS PRÉCÉDEMMENT SOUTENUS PAR ART ZOYD / LE PHÉNIX

This is how you will disappear de Gisèle Vienne ( création Festival d’Avignon 2010) avec l’accueil de Stephen O’Malley aux studios d’ArtZoyd

L’orchestre perdu ( création Festival d’Avignon 2010) de Christophe Huysman, les Hommes Penchés, accueil du compositeur Michael Nyvang, commande d’Etat 2010.

A demi endormi déjà de Art Zoyd

Kairo – le réseau opéra video de Art Zoyd

Eyecatcher-L’homme à la caméra

La chute de la Maison Usher – ciné concert de Art Zoyd

 

PROJETS À VENIR

Trois rêves non valides

Projet 2013 : Art Zoyd/ Fadhel Jaibi / Dominik Barbier

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Amnesia de Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi

Du 15 au 17 juillet – Festival d’Avignon In

Salle de Montfavet, spectacle en arabe sous-titré en Français

Fadel Jaïbi et Jalila Baccar fêtent leur liberté retrouvée. Les deux dramaturges tunisiens sont en France pour présenter leur spectacle « Amnésia ». Ce sont des figures de proue de la démocratie en Tunisie. Fadhel Jaïbi a écrit depuis 40 ans des films et des pièces sur la situation de son pays. Beaucoup ont été interdites comme « Corps Otages » présenté l’année dernière à l’Odéon et en tournée.  Mais certains textes ont évité la censure comme « Amnesia » qui a été jouée en avril 2010 à Tunis.  C’est une farce, une allégorie sur le pouvoir. Fadhel Jaïbi avait pris beaucoup de risques en montant cette pièce l’année dernière. Il a résisté à la censure, il n’a pas transigé. La liberté de parole de Jaïbi, il l’a doit à son succès en France et Europe.  Le fait d’être joué dans nos théâtres a été pour lui un véritable acte de résistance.

Amnesia est texte prémonitoire puisque le personnage central de la pièce est BEN ALI acculé à quitter le pouvoir….Dans ce spectacle Fadhel Jaïbi et sa compagne, l’auteur et comédienne Jalila Baccar se penchent sur la liberté individuelle confrontée au poids du pouvoir collectif. Treize acteurs partagent leur engagement dans une scénographie rigoureuse et élégante en noir et blanc. Ils auscultent les blessures de la société tunisienne et le déchirement des consciences. Aujourd’hui ils souhaitent rester indépendants en Tunisie. Jalila Baccar s’est vue proposer le poste de Ministre de la Culture, elle a refusé pour continuer son travail d’artiste.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

Amnesia mise en scène fadhel jaïbi

Scénario, dramaturgie et texte jalila baccar et fadhel jaïbi

Musique : Gérard Hourbette / Art Zoyd

avec Jalila Baccar, Fatma Ben Saîdane, Sabah Bouzouita, Ramzi Azaiez, Moez M’rabet, Lobna M’lika, Basma El Euchi, Karim El Kefi, Riadh El Hamdi, Khaled Bouzid, Mohammed Ali Kalaî

assistante mise en scène et régie son Narjes Ben Ammar / régie lumières Naîm Zaghab /régie costumes Jalila Madani / régie production Nozha Ben Mohammed / directeur production Habib Bel Hedidu  – durée 1h45

en arabe surtitré français

Production Familia Productions, Bonlieu Scène nationale Annecy Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine, Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin,Théâtre de l’Agora – scène nationale d’Evry et de l’Essonne L’I.FC TunisAvec le soutien du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine de TunisieToute notre reconnaissance et notre amitié à Sihem Belkhodja, l’équipe de Ness El Fen et l’équipe de l’espace Le Mondial à TunisDu 15 au 17 juillet – Festival d’Avignon In

Salle de Montfavet, spectacle en arabe sous-titré en Français

Fadel Jaïbi et Jalila Baccar fêtent leur liberté retrouvée. Les deux dramaturges tunisiens sont en France pour présenter leur spectacle « Amnésia ». Ce sont des figures de proue de la démocratie en Tunisie. Fadhel Jaïbi a écrit depuis 40 ans des films et des pièces sur la situation de son pays. Beaucoup ont été interdites comme « Corps Otages » présenté l’année dernière à l’Odéon et en tournée.  Mais certains textes ont évité la censure comme « Amnesia » qui a été jouée en avril 2010 à Tunis.  C’est une farce, une allégorie sur le pouvoir. Fadhel Jaïbi avait pris beaucoup de risques en montant cette pièce l’année dernière. Il a résisté à la censure, il n’a pas transigé. La liberté de parole de Jaïbi, il l’a doit à son succès en France et Europe.  Le fait d’être joué dans nos théâtres a été pour lui un véritable acte de résistance.

Amnesia est texte prémonitoire puisque le personnage central de la pièce est BEN ALI acculé à quitter le pouvoir….Dans ce spectacle Fadhel Jaïbi et sa compagne, l’auteur et comédienne Jalila Baccar se penchent sur la liberté individuelle confrontée au poids du pouvoir collectif. Treize acteurs partagent leur engagement dans une scénographie rigoureuse et élégante en noir et blanc. Ils auscultent les blessures de la société tunisienne et le déchirement des consciences. Aujourd’hui ils souhaitent rester indépendants en Tunisie. Jalila Baccar s’est vue proposer le poste de Ministre de la Culture, elle a refusé pour continuer son travail d’artiste.

Stéphane CAPRON – www.sceneweb.fr

Amnesia mise en scène fadhel jaïbi

Scénario, dramaturgie et texte jalila baccar et fadhel jaïbi

Musique : Gérard Hourbette / Art Zoyd

avec Jalila Baccar, Fatma Ben Saîdane, Sabah Bouzouita, Ramzi Azaiez, Moez M’rabet, Lobna M’lika, Basma El Euchi, Karim El Kefi, Riadh El Hamdi, Khaled Bouzid, Mohammed Ali Kalaî

assistante mise en scène et régie son Narjes Ben Ammar / régie lumières Naîm Zaghab /régie costumes Jalila Madani / régie production Nozha Ben Mohammed / directeur production Habib Bel Hedidu  – durée 1h45

en arabe surtitré français

Production Familia Productions, Bonlieu Scène nationale Annecy Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine, Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin,Théâtre de l’Agora – scène nationale d’Evry et de l’Essonne L’I.FC TunisAvec le soutien du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine de TunisieToute notre reconnaissance et notre amitié à Sihem Belkhodja, l’équipe de Ness El Fen et l’équipe de l’espace Le Mondial à Tunis

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail