Sound up devient Musical Sound

IMG_7695

« Sound up » sessions de compositions électro acoustiques et multimédia devient : Musical sound après 10 années d’expérimentations, de présentations diverses et variées, d’étudiants, de musiciens, d’élèves des beaux arts, belges et français qui ont fréquenté nos sessions pour nourrir leurs parcours professionnels d’artistes.

Depuis 2015, ces sessions ont en partie intégré le cursus de l’Université de Valenciennes Hainaut Cambresis et plus particulièrement la Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLLASH).

Divisées en deux temps, le second temps ( soit 13 jours d’expérimentation entre janvier et mars) est ouvert pluIMG_7696s largement à tout artiste ou étudiant ( Université, Beaux Arts, Conservatoire ou amateur) souhaitant développer sa connaissance de la création musicale contemporaine et l’expérimenter pour lui même en étant accompagné pour créer son propre projet par des professionnels aguéris : André Serre-Milan, compositeur, Carl Faia, Réalisateur d’Informatique Musicale et développer de l’outil intitulé THE PATCH ( développé dans MAX-MSP et permettant une approche sensible et facile) et un ingénieur du son Frédéric Braye, assisté du jeune compositeur Esteban Fernandez.

Les dates : 16, 17, 30 et 31 janvier, 13, 14, 27, 28 février, 12, 13, 25, 26, 27 mars ( spectacle)

Inscriptions : jusqu’au 11 décembre à artzoyd@wanadoo.fr ou par téléphone 03 27 38 01 89

Merci d’envoyer CV et lettre de motivation.

Participation : 100 euros, gratuits pour les étudiants de l’Université de Valenciennes

Pour vous donner une idée, cliquez ici

Programme détaillé :

Sessions de Composition Instrumentale, Électroacoustique et Multimédia – Janvier à Mars 2016

EVENTAIL DU CONTENU DES COURS (modulé en fonction des inscriptions)

Aspect « TECHNIQUE » (toujours mis en situation musicale dés qu’une manipulation est acquise, le but restant de faire de la musique)

– enregistrement, connectiques et transferts de l’unité d’enregistrement à l’ordinateur

– données théoriques du son numérique et sa comparaison avec l’analogique

– le travail et la finition d’un son avant son utilisation au montage : le « sample »

– le montage et les transformations du son via le traitement

– le mixage d’une section, de plusieurs, jusqu’à une continuité aboutie formant une pièce autonome (cf. logiciel PROTOOLS)

– le système MIDI et sa connectique, ses paramètres – utilisation des expandeurs

– MaxMSP & Jitter : pour quoi faire ? Le sens d’utiliser un langage de programmation par objets, la librairie qui en découle, proposition de manipulation et explications de développements réalisés pour des productions spécifiques.

– présentation des interfaces et capteurs disponibles : le microphone, le clavier MIDI, les capteurs, la Kinect, la tablette graphique …

 

Aspect « COMPOSITION » (qui n’est pas détaché de l’apprentissage technique, se fait en parallèle en mettant en œuvre une réflexion sous forme de réalisation dés qu’une technique est assimilée) :

– la composition comme une succession de choix libres: cheminements dans une forêt choisie à l’avance ou à l’écoute d’une nature qui s’impose

– les notions musicales traditionnelles : mélodie, harmonie, contrepoint – et leur rupture ou continuité dans l’utilisation des techniques électroacoustiques

– les paramètres « objectifs » du son (mesurables) : attaque – hauteur – timbre – durée – entretien – résonance

– les paramètres « subjectifs » : sous-tendent dans l’appréciation une volonté d’écriture (exemple : épaisseur – structure – couleur – clair/obscur – transparence/dense)

– structuration classique et élargissements contemporains de la notion de composition : musique concrète / électronique – aléatoire – collage, citation – changements d’échelles de perception – le paramètre de l’espace

– la notion de composition commence dés les premiers pas dans l’utilisation de la technologie: tout devient instrument (sens de faire soi-même ses propres enregistrements… etc.)

– musique mixte et musique électroacoustique

– temps différé et temps réel

– le rapport entre les instruments acoustiques et électroacoustiques aux différents stades de l’écriture : le projet – sa mise en œuvre – son aboutissement

– musique et langage : le son (phonétique) et le sens (sémantique)

– les techniques instrumentales concernant les instruments abordés dans les compositions.

– la notion de représentation musicale : le choix, le lieu, et son écriture, participant au même titre que le contenu au dialogue avec l’auditeur: à partir de quels paramètres de représentation rentre-t-on dans la conception d’un spectacle ? d’une installation ? d’un concert ?

– le rapport aux autres formes d’expression qui feraient partie du projet, et le sens de leur présence – méthodologies de travail en parallèle / en amont / en aval.

 

Le rapport à l’image si utilisée : quelques points historiques

– la tradition cinématographique – exemples d’époques (muet / parlant / genres) et de techniques d’un art de support: Ses possibles et limites, mises en parallèle des techniques de l’image et des techniques électroacoustiques

– l’arrivée de la vidéo

– l’image numérique et son intégration dans un instrumentarium électroacoustique

 

Les techniques d’élaboration d’une écriture, d’un vocabulaire musical, d’un système de notation, en lien avec l’interface choisi :

L’instrument traditionnel, le microphone, le clavier MIDI, les capteurs, la Kinect, la tablette graphique …

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail