Kairo – Le réseau

Kairo – Le réseau
Opéra multimédia
Opéra d’Art Zoyd d’après le roman de Kiyoshi Kurosawa

« Ailleurs, « eux » aussi existaient.
Ils foisonnaient, pullulaient dans un univers totalement inconnu de nous qui vivions le temps présent sur la terre. Ils existaient vraiment, mais séparés les uns des autres, dans un état de désespoir absolu, dans une léthargie d’éternité. Évidemment, selon les critères de notre raison, il était impossible de cerner la forme de leur existence. Eux de leur côté ne se souciaient aucunement de ce qui se passait ici-bas, chez nous qui naissions, vivions et disparaissions. Depuis la terre, nous étions absolument incapables de les voir, et eux ne s’intéressaient nullement à nos corps éphémères. Cette situation durait depuis des dizaines et des dizaines de milliers d’années.
En un sens, ils étaient extrêmement conservateurs et fatalistes, comparés à nous qui serions plutôt progressistes et aventureux. Certains d’entre nous les voyaient en rêve tandis que d’autres prétendaient les avoir vus réellement. Mais toutes les recherches sérieuses à ce sujet avaient abouti à la même conclusion d’ordre émotionnel, qui se résumait à y croire ou ne pas y croire. »
K. Kurosawa – Kairo

« Tu sais quand j’observe cette fameuse vie artificielle ici, ça me fait réfléchir. On a conçu un programme pour que les points se rapprochent quand ils s’éloignent trop. Aux yeux des autres ils ont l’air de communiquer ensemble. En réalité c’est faux. Ils sont tous isolés, sans aucune relation les uns avec les autres. Qui sait si ce n’est pas pareil pour l’homme ? C’est ce que je me dis parfois. Qu’il s’agisse de la parole, de l’écriture, du téléphone, ce n’est peut-être qu’une illusion de penser que ça nous permet d’entrer en liaison avec l’extérieur. Notre esprit est 
enfermé en nous. Il ne dépasse jamais d’un pouce nos limites. Aucune part, n’en est accessible aux autres. Aucun élément extérieur ne peut rien y changer. »

Chapitre 7- Kairo K. Kurosawa

Musique et conception Gérard Hourbette
Mise en scène Edouard Reichenbach
Vidéo Anne Niemetz
Chorégraphie Akiko Kitamura
Conception & réalisation d’électronique et video temps réel / Sound design Carl Faia
Développement informatique vidéo Ludovic Burczykowski

Interprétation musicale ART ZOYD
Claviers, samplers, ordinateur Yukari Bertocchi-Hamada, Patricia Dallio
Percussions électroniques , acoustiques, ordinateur Daniel Koskowitz, Jérôme Soudan

avec : Camille Slosse Michi, Caroline Breton Harue, Pierric Plathier Ryosuke, Etienne Oumedjkane Mitsukoto

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail